Les rencontres annuelles du Biocontrôle -
+386 40 123 456
info@premiumcoding.com

Programme RAB 7es

Home » » Programme RAB 7es

LE PROGRAMME DES 7es RENCONTRES ANNUELLES DU BIOCONTRÔLE

Biocontrôle : comment atteindre 30 % du marché en 2030 ?

Réalisation et animation : TV AGRI (Jean-Paul Hébrard)
Production (organisation) : IBMA France
    • 1re séquence : Comment booster le biocontrôle dans les politiques publiques ? (Durée 25 min + 10 min)
    • 2e séquence : Le biocontrôle face à la séparation du conseil et de la vente. (Durée 25 min + 10 min)
    • 3e séquence : Le biocontrôle est-il la pierre angulaire des stratégies filières de demain ? (25 min + 10 min)
    • Conclusion avec regard d’un grand témoin. (10 à 15 min)
Première séquence : Comment booster le biocontrôle dans
les politiques publiques ? (Durée 25 + 10 min)

 

 

1) LE CONSTAT

- Pourquoi les politiques publiques doivent intégrer de plus en plus le biocontrôle ?
- Quelle place actuelle du biocontrôle dans les politiques publiques ?
- Quel regard portent les ONG sur le biocontrôle ? -
- Quelles attentes vis-à-vis des politiques publiques ?
- Quels constats aujourd’hui côté entreprises, en
- France et en Europe ?



2) L'ACTION

- Quels sont les leviers d’actions pour faire que les politiques publiques intègrent plus de biocontrôle ?
- Sommes-nous efficaces, convaincants, agissons-nous sur les bons leviers, de la bonne façon ?
- Quels sont les obstacles à dépasser ?
* Définition universelle du biocontrôle ?
* Des solutions existantes pas assez déployées et faiblesse de l’offre de solutions ?
* Alléger l’homologation ? Standardisation des méthodes d’évaluation ?
- Perception du biocontrôle, des agriculteurs aux consommateurs ?


Intervenants :

- Julien Denormandie**, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation
- Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA
- Dominique Potier, Député
- Un.e représentant.e de France Nature Environnement*
- Céline Barthet, Présidente IBMA France

[entre première et deuxième séquence : témoignage d’un agriculteur utilisant des solutions de biocontrôle – durée : 1 minute]


* A confirmer !
** Sous réserve de son agenda.

Deuxième séquence : Le biocontrôle face à la séparation du
conseil et de la vente. (Durée 25 + 10 min)



1) LE CONSTAT

- Les points clés de la séparation du conseil et de la vente.
- Les attentes d’accompagnement d’un agriculteur qui met en œuvre du biocontrôle et les réponses de son technicien de la CAMN.
- Le biocontrôle nécessite beaucoup de conseils techniques !
- Quelle place pour le biocontrôle avec le renforcement du conseil des Chambres d’Agriculture ?


2) L'ACTION

- Comment tenir compte des spécificités du biocontrôle dans le conseil ?
- La Stratégie Déploiement Biocontrôle répond-t-elle aux attentes de conseil en lien avec le biocontrôle ?
- Quels enseignements du réseau Dephy en la matière ?


Intervenants :

- Un agriculteur de la CAMN accompagné de son technicien
- Philippe Noyau*, Membre du bureau et Président de la commission Production Végétale de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture
- Un.e représentant.e du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation*
- Ronan Goff, Vice-Président d’IBMA France


[+ témoignage(s)* vidéo Zoom sur un ou deux exemple(s) européen(s) en Espagne et/ou au Danemark]


[entre deuxième et troisième séquence : témoignage d’un agriculteur utilisant des solutions de biocontrôle – durée : 1 minute]


* A confirmer !

Troisième séquence : Le biocontrôle est-il la pierre angulaire des
stratégies filières de demain ? (durée : 25 + 10 min)


A) LE CONSTAT
- Comment un rédacteur de cahier des charges intègre-t-il le biocontrôle ?
- Le biocontrôle peut-il être mis en avant ? Quelle « promesse consommateur »


B) ACTIONS
- Quelles marges de progrès pour une plus grande intégration ?
- Quelles stratégies avec l’aval pour mieux valoriser le biocontrôle ?


Intervenants :
- Daphné Souliez, Responsable des projets de protection et qualité des cultures de Bonduelle
- Océane Chat Moreau*, Responsable du dossier agroécologie Fruits & Légumes de Carrefour
- Un.e représentant.e d’une autre entreprise agro-alimentaire*
- Jennifer Lewis, DG d'IBMA Global

* A confirmer !