Biocontrôle : comment atteindre 30 % du marché en 2030 ?

Réalisation et animation : TV AGRI (Jean-Paul Hébrard)
Production (organisation) : IBMA France

Avec la stratégie nationale de déploiement du Biocontrôle portée par le Gouvernement, pour être réalisée sur les cinq prochaines années, et alors que la Commission européenne a mis en avant sa stratégie “De la ferme à la table”, cette première séquence prendra la forme d’un échange entre le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et différentes personnalités de la politique, du monde agricole, de la société civile et du biocontrôle pour exprimer en quoi les politiques publiques, en France et en Europe, apportent leur part au déploiement du biocontrôle.

Intervenants :

– Julien Denormandie**, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation
– Denis Velut, membre de la FNSEA, 
– Dominique Potier, Député de Meurthe-et-Moselle
– Céline Barthet, Présidente IBMA France

La séparation du conseil et de la vente des produits phytopharmaceutiques inscrite dans la loi Egalim est effective à compter du 1er janvier 2021. La grande majorité de la distribution agricole a fait le choix de la vente des produits plutôt que le conseil. Parallèlement, les Chambres d’agriculture ont été amenées à repenser leur offre d’accompagnement et de conseil. Dans ce contexte, quelle place sera donnée à la promotion et au développement de l’utilisation des produits de biocontrôle, par tous les acteurs, alors que “démontrer”, “informer”, “former” et “accompagner les agriculteurs” sont identifiés comme des enjeux essentiels au déploiement du biocontrôle (Axe 3 de la stratégie nationale) ? Ce sera l’objet de cette deuxième séquence.

Intervenants :

– Claude Bizieux, Coopérative CAMN
– David Dubois, SCEA des Sables
– Ronan Goff, Vice-président IBMA France
– Philippe Noyau, Assemblée permanente des chambres d’agriculture
– Olivier Ruck, bureau des intrants et du biocontrôle (Ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

La stratégie des filières agricoles est de permettre aux producteurs de valoriser un produit sain issu de l’agriculture tout en répondant aux cahiers des charges de leurs clients, entreprises de l’agroalimentaire, de la restauration, de la distribution… Dans le domaine de la protection des cultures, cette stratégie appelle à de nombreux changements, dès aujourd’hui et encore plus demain, avec des combinaisons de solutions alternatives telles que l’agronomie, le biocontrôle, les agroéquipements,…

Cette troisième séquence analysera en quoi le biocontrôle pourra être un maillon déterminant, la “pierre angulaire”, dans ces stratégies filières pour répondre aux attentes des consommateurs et donc à celles des clients des agriculteurs : les entreprises de l’agroalimentaire, de la restauration, de la distribution…

Intervenants :

– Daphné Souliez, Responsable des projets de protection et qualité des cultures de Bonduelle
– Océane Chat-Morteau, Responsable du dossier agroécologie Fruits & Légumes de Carrefour
– Sébastien Tripon, Directeur des achats & amont de Florette Food Service
– Jennifer Lewis, DG d’IBMA Global

Conclusion de l’émission avec le regard  d’un grand témoin, Stéphane Layani, Président de la SEMMARIS (M.I.N. de Rungis)